Certificate
in Animal Health:

Poultry Production
(CAHPP)*

En collaboration avec l’OIE
et l’Université de Luxembourg

Le World Veterinary Education in Production Animal Health (WVEPAH) Certificate in Animal Health: Poultry Production, est attribué par l’Université du Luxembourg conformément aux règles et règlements établis par le ministère de l’Enseignement supérieur du Grand-Duché de Luxembourg.
Le programme de certificat** offre une formation structurée aux vétérinaires et aux professionnels non vétérinaires*** qui cherchent à améliorer leurs compétences dans le domaine de la production avicole et de la santé. Un programme éducatif structuré leur permet d’atteindre la norme internationale dans tous les aspects de cette spécialité conformément aux exigences de l’Organisation mondiale de la santé animale WOAH / OIE.
Les vétérinaires peuvent formaliser leurs compétences en obtenant le diplôme ” Certificate in Animal Health ” : Production avicole ” Ce diplôme favorise la formation professionnelle continue tout au long de la vie dans ce domaine.

*La reconnaissance du certificat est mondiale et sa dénomination officielle est en anglais. Ses détenteurs ont, de facto, le statut d’expert international en santé et production avicole.
**Post Master, Professionnel, Certificat approuvé par l’OIE
***Les non-vétérinaires reçoivent, après chaque session de formation, une lettre d'”Attestation de participation”.

Introduction

Dans plusieurs pays, la certification de la formation continue est organisée au niveau national. D’une manière générale, l’expérience acquise et la collecte d’un certain nombre de crédits lors de la participation aux enseignements officiels sont prises en considération conformément aux systèmes européens et internationaux (ECTS)****. Dans de nombreux pays, cette reconnaissance formelle fait défaut.
Il est clair que l’acquisition d’une expertise et de compétences particulières dans un domaine donné peut être grandement appuyée par des programmes de formation complets associés à un protocole de contrôle de la qualité attesté par un diplôme universitaire.
La WVEPAH offre un système d’enseignement postuniversitaire international par le recrutement des meilleurs spécialistes du monde entier. Il propose, dans le cadre des cours du CAHPP, un ensemble de programmes internationaux de troisième cycle admissibles au diplôme universitaire du ‘Certificate in Animal Health: Poultry Production’ (CAHPP)

Il est important de comprendre que le CAHPP atteste qu’un participant qui a réussi a acquis un haut niveau de qualification spécialisée dans l’un des domaines du bien-être, de la production et de la santé des volailles. Le certificat favorise l’établissement de compétences spécialisées dans la production avicole, qui peut- être poursuivi par le Master professionnel en santé animale et production avicole (MAHPP).

Le module ” Règlementaire ” du certificat est enseigné sous la supervision de l’OIE. Il est également validé par l’OIE.

Objectifs du programme

  • Offrir une formation formelle structurée aux professionnels cherchant à approfondir leur expertise dans le domaine du bien-être, de la production et de la santé de la volaille.

  • Former ces participants à reconnaître, diagnostiquer et gérer tous les problèmes courants rencontrés dans la pratique de l’aviculture

  • Permettre aux participants d’obtenir des compétences pour faire appliquer les “recommandations de l’OIE” couvertes par le Module de réglementation de l’OIE et délivrées aux vétérinaires sous leur autorité vétérinaire nationale.

  • Former les participants à interagir de manière optimale avec des experts dans les différents aspects du domaine, sous la supervision du service vétérinaire.

  • Former les participants aux compétences de résolution de problèmes

  • Promouvoir un développement professionnel continu et durable

Durée du programme

Le délai minimum requis pour le programme de certificat de la WVEPAH est de 1 an et ne doit pas excéder 5 ans. Grâce à leur travail dans les différents modules (enseignement à distance, e-Learning et préparation de cas cliniques), les participants accumulent le nombre requis de crédits du système européen de transfert de crédits (ECTS) pour postuler à l’examen final.

Les demandeurs titulaires d’un diplôme universitaire en médecine vétérinaire ou en sciences animales, travaillant dans le secteur de la volaille pendant au moins deux ans, peuvent s’inscrire au programme WVEPAH. Après chaque cours, ils reçoivent une “Attestation de participation”, mais seuls les vétérinaires ont le droit de passer l’examen du Certificat, pour obtenir le diplôme validé par l’OIE.

Certification

À la fin de chaque module, les participants vétérinaires peuvent valider leurs connaissances acquises au moyen d’un questionnaire à choix multiple (QCM). Après validation d’un module « Général » et d’un module « Spécialisé », les candidats ayant participé à l’enseignement à distance doivent présenter 25 cas cliniques, dont 3 cas approfondis (rapports de cas), qui représentent 50% de la note finale.

Après l’examen, le « Comité de Post-Grade » révisera toutes les notes acquises par le candidat à la suite d’un questionnaire à choix multiple et la notation des cas cliniques, puis émettra le « Certificate in Animal Health: Poultry Production ». L’OIE valide alors officiellement la partie « règlementaire » du diplôme.

Contenu du programme

Travaux de cours

Les programmes du CAHPP, une fois validés par un examen, donneront des crédits de formation ECTS dans le cadre du système européen de transfert de crédits ******. Les programmes et examens du CAHPP sont les mêmes quels que soient les sites de formation et de certification dans le monde, assurant ainsi une reconnaissance universelle. Les langues officielles des programmes du CAHPP sont l’anglais, le français, l’espagnol, avec traduction en chinois et en russe au besoin. L’examen peut-être soutenu dans l’une de ces langues.

Pour le CAHPP, le principe est le suivant : « Tout le monde reçoit le même enseignement et passe le même examen ».

Les cours sont modulaires

  • – Le module ” Général ” couvrent les disciplines communes à toutes les espèces par le biais d’une approche globale : Pathologie, nutrition, épidémiologie, biosécurité, immunologie appliquée, vaccination, antibiothérapie rationnelle, génétique et bien-être animal, etc. Il comprend le module réglementaire enseigné par l’OIE.
  • – Les modules spécialisés sont destinés en Aviculture sont : “Poulets de chair”, “Œufs”, “Dindes” et “Gibier d’eau”. Le WVEPAH choisit le programme de chaque site en fonction de la situation locale.
  • – Les modules sont complémentaires et indépendants les uns des autres. Cependant, ils peuvent être suivis dans un ordre différent en fonction des besoins des participants, de leurs connaissances linguistiques, de la date et du lieu du cours.

  • – Entre les modules, l’enseignement à distance est assuré par le groupe Facebook privé WVEPAH cet l’apprentissage en ligne permet aux participants de continuer à travailler en échangeant sur leurs propres cas, mais aussi grâce à l’apport continu d’informations provenant des maîtres de cours. La participation à l’enseignement à distance est obligatoire pour valider et maintenir la validité de la certification.

  • – Les participants reçoivent le contenu du module au moins un mois avant l’événement. Cela leur permet d’évoluer dans toutes les disciplines du cours. L’enseignement consiste principalement en l’étude de cas réels apportés par les Maîtres de cours et les participants et en des échanges sur leurs travaux. Travaux pratiques : nécropsies, laboratoire, interprétation, etc. En plus, des visites sur place (inspections) jouent également un rôle important.

  • – Les cours intensifs se concentrent sur l’approfondissement d’un sujet particulier ou sur le rafraîchissement des connaissances.

Validation des connaissances acquises

Afin de valider le travail du cours, un examen est obligatoire.

  • – Les dates et heures des examens sont fixées par l’Université du Luxembourg.

  • – L’examen suit normalement chaque session sous forme de questionnaire à choix multiples.

  • – Les examens sont notés sur une échelle de 0 à 20 (<10 = échec, 10-12 = suffisant, 12-14 = moyen, 14-16 = bon, 16-18 = très bon, 18-20 = excellent). La note de passage finale moyenne doit être de 10 ou plus.

Durée du programme

La durée minimale du programme de certificat est de 1 an et ne doit pas dépasser 5 ans.

Activités pratiques

Les participants sont tenus d’appliquer les connaissances et les compétences acquises dans le cadre des cours du WVEPAH dans leur travail pratique quotidien dans le domaine de la production avicole et de la pathologie. Cette activité est relatée sous la forme de 25 cas cliniques dont 22 fiches de cas et 3 rapports de cas.

Journaux de cas

  • – Au cours du programme, les candidats sont tenus d’accumuler 22 cas bien documentés sous forme de cas enregistrés.

  • – Un résumé écrit de chaque cas est présenté sous une forme normalisée (sous forme de tableau) comprenant l’identification des cas, les antécédents et le contexte général de l’unité de production, les résultats de l’examen, les résultats de laboratoire, le diagnostic différentiel, le diagnostic et le pronostic, les mesures prises et les résultats.

  • – Le candidat est prié de soumettre son dossier au bureau de la WVEPAH.

  • – Les dossiers sont examinés par un membre du jury d’examen et notés sur une échelle de 0 à 20 (<10 = échec, 10-12 = suffisant, 12-14 = moyen, 14-16 = bon, 16-18 = très bon, 18-20 = excellent). Une note de passage est de 10 ou plus.

  • – En cas de note insuffisante, le candidat est informé des lacunes du dossier et est invité à soumettre à nouveau une version révisée ou à soumettre des cas supplémentaires dans les 6 mois suivant la notification.

Rapports de cas

  • – Trois cas (sur les 25) sont sélectionnés par le candidat pour faire l’objet d’une étude de cas approfondie. Ceux-ci doivent couvrir 3 sujets différents.

  • – Les rapports de cas comprennent une présentation complète du cas, des illustrations si nécessaire, une revue de la littérature sur le sujet avec des références et une discussion.

  • – Les candidats doivent faire preuve d’une compréhension approfondie du sujet. En général, un rapport de cas devrait contenir 2000 mots +/- 10%, y compris les références et l’annexe (maximum de 6000 mots pour les 3 rapports de cas).

  • Chaque rapport de cas est vu par un membre du jury d’examen et noté sur une échelle de 0 à 20 (<10 = échec, 10-12 = suffisant, 12-14 = passable, 14-16 = bon, 16-18 = très bon, 18-20 = excellent).

  • – La note finale des rapports de cas individuels est la moyenne de tous les rapports de cas. Lorsque cette note moyenne est inférieure à 10, les candidats seront invités à soumettre à nouveau les versions révisées des rapports de cas ayant échoué.

  • – Des articles et des rapports de cas publiés peuvent être soumis. Ces publications sont automatiquement acceptées.

  • – Les recueils de cas et les rapports de cas doivent être rédigés en anglais, en français ou en espagnol. Si elles sont rédigées dans une autre langue, elles doivent être accompagnées d’une traduction certifiée conforme en anglais.